Education nutritionnelle

Le projet de nourrir les écoles découle d’une initiative de santé et de nutrition d’Ashoka, en partenariat avec différentes parties prenantes. L’objectif est de rendre la nouvelle génération acteur de son propre changement de comportements nutritionnelles ainsi que de celui de leur communauté.

Ashoka, en partenariat avec Bold Nutrion, membre d’ICON, a lancé le Programme Nourishing Schools dans 10 écoles de l’Etat du Delta au Nigeria.

Les écoles ont été identifiées comme un point d’entrée stratégique sur la base de consultations, de réflexions des parties prenantes et d’enquêtes. Le groupe cible est constitué d’enfants entre 9-14 ans.

Aujourd’hui, toutes les initiatives se concentrent sur les femmes enceintes et les nourrissons ; Il est également essentiel de cibler les enfants dans leurs années de préadolescence et leurs premières années d’adolescence.

La tranche 9-14 ans  offre une fenêtre pour leur apprendre des habitudes de vie positives pour leur santé.

L’initiative « nourrir les écoles » se veut influentes sur les écoles, et leur permettre de se comporter comme le noyau central de l’amélioration de l’alimentation des familles et des communautés.

« Nourrir les écoles » se concentre sur les différents aspects de l’alimentation, telle que l’amélioration de la qualité des repas de midi, la communication d’informations nutritionnelles à travers les programmes éducatifs et la manière de penser l’école, l’accès à l’eau potable…

L’objectif est de créer un ensemble global d’interventions qui peuvent être mis en œuvre dans les écoles. Ces interventions permettront également de renforcer les capacités des enfants à être acteurs du changement et de développer leur capacité d’améliorer leur alimentation et celle de leurs communautés.

Un des objectifs à long terme est de permettre aux écoles d’être membre de la collectivité et de les inciter à améliorer l’alimentation et la nutrition. La collaboration avec des organisations communautaires a permis d’ élaborer un guide des cultures afin d’encourager la culture d’aliments nutritifs adaptée la consommation locale, de documenter des recettes nutritives ainsi que des remèdes traditionnels pour diverses maladies.

Crédits: Victor AGAGACHE